Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 09:00

 Le bio dans les Monts d'Or bio  

Fromages de chèvre, légumes, vins, céréales et pain bio …

se développent dans les Monts d’Or avec l'appui des collectivités locales.  

    

 images-produits-bio.jpg

 Ci dessous l’article paru dans le progrés.fr (page d'accueil PUBLINFO ) dans lequel ont été rajoutés des liens vers d'autres articles permettant de mieux comprendre dans quel projet long terme se situe l'engagement des collectivités membres du Syndicat Mixte des Monts d'Or…….

 ..........   pour passer directement à la deuxième partie de cet article cliquez ici   

 

  

Le 7 mai 2009 était inauguré la construction, par le Syndicat Mixte des Monts d’Or (SMMO), de la première ferme intercommunale de l’agglomération lyonnaise à Limonest: une fromagerie chèvrerie Bio.  

 

 DSC02790retouchée

Une nouvelle ferme intercommunale a vu le jour en 2011 à Curis au Mont d’Or grâce au soutien du SMMO, du Grand Lyon et du Département avec l’installation de 3 jeunes maraîchers Bio.    

  maraichers

 Le Gaec du Bouc et la Treille à Poleymieux a converti ses vignes (coteaux du lyonnais) en Bio et deux nouveaux associés cultivent des céréales Bio avec transformation en farine et pain.vigne poleymieux retouchée

Enfin un producteur de bière bio s’est installé à Curis. taverne biere bioCette nouvelle dynamique de production Bio locale, (vente à la ferme, marchés, AMAP, …) vient conforter les productions traditionnelles et renforcer l’image du territoire rural encore préservée du massif des Monts d’Or.

 

Afficher une politique de développement durable, affirmer vouloir développer les productions locales, les circuits courts… imposent pour être crédible de s’attacher à préserver, pérenniser ou créer les outils de productions locales (terrains agricoles, bâtiments d’exploitation, logement accessible).

C’est ce constat qui a poussé le SMMO à agir:

+ en adoptant une politique volontariste d’acquisition foncière en lien avec la SAFER,

+ en construisant ou achetant des bâtiments à vocation agricole,

+ en manifestant auprès des partenaires financiers l’attente d’un soutien à l’investissement dans ces domaines trop négligés face à la fragilité des exploitations dans le périurbain.

 

La première installation bio à LIMONEST avec la construction par le SMMO d’une chèvrerie fromagerie, sur 4 hectares de terrains acquis par la commune de LIMONEST, a montré que les collectivités pouvaient investir pour l‘implantation d’une activité économique agricole, dans la deuxième agglomération de France.

 

La deuxième installation maraîchage BIO (sur un peu plus de 3 hectares de terrains propriété du SMMO à Curis) a nécessité que le SMMO:

+ négocie l’acquisition d’un bâtiment voisin et des échanges avec les propriétaires riverains pour réorganiser l’unité foncière,

+ crée un forage pour l’irrigation des cultures,

+ mette à disposition un logement précédemment acquis, pour anticiper le problème du logement agricole dans les Monts d’Or pour un agriculteur qui s’installe.

 

Là encore anticipation foncière et participation active des agriculteurs locaux ont facilité l’installation.

 

Cette deuxième installation a été fortement soutenue par les partenaires financiers du SMMO. Le Département du Rhône, le Grand Lyon, la Région ont créé un «guichet unique ».

Ils coordonnent leurs politiques respectives, dans le cadre d’un programme d’action appelé PSADER PENAP signé en septembre 2010.Ce programme s’inscrit dans la politique:

+ de Protection des Espaces Naturels et Agricoles (PENAP) du Département du Rhône,

+ de préservation des espaces naturels et de l’agriculture périurbaine du Grand Lyon

+ du Programme Stratégique Agricole et de DEveloppement Rural (PSADER) de la Région Rhône Alpes.

Il privilégie 3 axes d’intervention:

+ créer des conditions favorables au maintien d’une agriculture périurbaine viable,

+ améliorer les liens entre l’urbain, le périurbain et le rural – entre l’agriculture et la ville,

+ participer à la qualité des espaces agricoles et naturels ainsi que des ressources, en préservant la biodiversité et les paysages.

 

Malgré la crise qui réduit les capacités d’intervention des collectivités, c’est un véritable projet de société plus durable qui émerge au travers de l’agriculture périurbaine.

 

A découvrir dans le blog du Syndicat Mixte des Monts d’Or :

«Le bio dans les Monts d’Or  ... suite »

«Pourquoi maintenir l’agriculture dans les Monts d’Or»

 «Les actions en faveur de l'agriculture»

 

 

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

Produits fermiers MONTS D'OR

Recherche

Charte des Monts d'Or

La charte des Monts d'Or, fruit de l'expérience et d'une large concertation a été approuvée par les communes, le Département du Rhône, le Grand Lyon en 1996.

 

Cette charte d'objectif pour les espaces naturels et agricoles, volontairement synthétique, couvre 8 domaines d'intervention

 

   - connaitre pour mieux gérer 

   - favoriser le maintien de l'agriculture

   - préserver, gérer, restaurer le patrimoine existant

   - favoriser l'accueil du public - contrôler la fréquentation 

   - favoriser les actions à caractère pédagogique 

   - assurer une présence permanente sur le site

   - coordonner les intervention foncières pour maîtriser l'évolution du territoire

   - améliorer la maîtrise qualitative du développement urbain

Archives

Les ouvrages de Michel GARNIER

Carriers, carriéres, galeries souterraines, cabornes, murs en pierrres sèches, recherches sur le Mont d'Or lyonnais ....toutes les publications de Michel GARNIER sont disponibles ici en téléchargement

Conseil syndical

La prochaine réunion du conseil syndical se tiendra le mercredi 25 mars 2015  à 19 h dans la salle du conseil de la mairie de Limonest, siège du syndicat mixte des Monts d'Or.