Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 07:00

 ... une richesse extraordinaire aux portes de Lyon, appelée biodiversité.

 

Le promeneur curieux, au regard attentif et à l’ouïe fine, découvrira des curiosités naturelles surprenantes !

 

« Hou-hô, hou-hô » c’est le cri du Hibou Grand Duc. Plus grand rapace nocturne d’Europe avec presque 2 mètres d’envergure en vol, il fait partie de ces animaux remarquables qui vivent et se reproduisent dans les falaises des Monts d’Or.

  grand_duc-agrandie.jpg

 

Le Faucon pèlerin, observé assez régulièrement en hiver sur le massif est le rapace le plus rapide du monde en piqué. Il capture ses proies en vol en dépassant les 200km/h.

 

Plus remarquable le Tichodrome échelette petit oiseau au plumage coloré d’un extraordinaire fuchsia quitte les Alpes pour venir explorer durant l’hiver les falaises plus clémentes du massif. Ce petit oiseau vole avec la grâce d’un papillon, et sautille dans les failles des falaises.

 Une curiosité encore plus surprenante habite les eaux souterraines des anciens tunnels de captages du massif. C’est une crevette aveugle microscopique (appelée Niphargus) véritable « fossile vivant ». C’est un vestige des mers qui occupaient les Monts d’Or il y a plus de 140 millions d’années. Une présence d’autant plus remarquable que les plus proches stations connues sont situées à plus de 100km des Monts d’Or.

Avec l’influence de la vallée du Rhône, quant arrivent les beaux jours, c’est le chant de  la Cigale rouge qui se fait entendre.

Cette chaleur venue du sud et la géologie du massif ont favorisé le développement de nombreuses espèces caractéristiques du sud de la France comme le Genêt épineux originaire d’Espagne et des Baléares.

 Mais dans le domaine végétal, la fleur qui fait rêver par excellence est l’orchidée. Une trentaine d’espèces sont présentes dans les Monts d’Or. Leurs noms montrent toute la capacité créative de la nature avec des fleurs qui imitent d’autres êtres vivants : orchis grenouille, orchis bouc, orchis singe ...ophrys mouche, ophrys abeille, ophrys petite araignée...

  orchidées Des zones de falaises ou carrières, aux prairies calcicoles en passant par les boisements et les pentes se couvrant de friches, ... le territoire présente une mosaïque de milieux qui constituent un remarquable réservoir de biodiversité dont les paysages ne sont que le reflet.

Historiquement, l’activité agricole et notamment le pâturage, souvent caprin, avaient contribué à la gestion des prairies favorables au développement d’une flore rare.

prairie fleurie

Pour préserver cette biodiversité face à l’évolution des activités humaines (agriculture, loisirs, ...) des interventions sont impulsées ou réalisées par le Syndicat Mixte des Monts d’Or et couvrent plusieurs intérêts patrimoniaux :

·         floristique pour le maintien, le développement et la diversité des espèces remarquables,

·         faunistique pour le maintien d'espaces de prairies et de lisières favorable à la petite faune notamment,

·         paysager pour la diversité des espaces (prairie, boisement, falaise), qui façonnent qualité du paysage et habitats naturels.

C’est ainsi qu’en étroite relation avec le réseau associatif et les acteurs locaux des conventions ou des actions sont actuellement mises en œuvre sur :

- 275 ha de prairies avec les agriculteurs, pour le maintien d’une activité agricole dans les prairies les plus difficiles à exploiter,

- 25 ha de prairies avec le Groupement d’Intérêt Cynégétique des Monts d’Or et les associations de chasse pour la diversité des habitats.

- 7.5 ha  avec les propriétaires fonciers, pour le maintien et l’entretien de prairies à intérêts floristiques principalement.

- 39 ha propriété du syndicat Mixte des Monts d’Or, sur lesquels des actions de gestion patrimoniales sont menées en régie ou en lien avec les brigades vertes du département du Rhône.

 Les 3000 hectares d’espaces naturels du massif font partie d'un réseau continu constituant la trame verte que le Grand Lyon veut préserver dans l'agglomération lyonnaise. Ils sont pour une grande part, classés Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) par l'État, Espaces Naturels Sensibles et Espaces Naturels et Agricole à Protéger dans le cadre de la politique pour l'environnement du département du Rhône.

 orchidées zoom

La valorisation respectueuse de ce patrimoine naturel est réalisée par le Syndicat Mixte des Monts d’Or en étroite liaison avec le réseau associatif, notamment  à travers l’aménagement de sentiers thématiques, l’édition de plaquettes ou d’ouvrages, la mise en ligne d’un site internet et d’un blog.

 

A découvrir sur le blog du syndicat Mixte des Monts d’Or :

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Produits fermiers MONTS D'OR

Recherche

Charte des Monts d'Or

La charte des Monts d'Or, fruit de l'expérience et d'une large concertation a été approuvée par les communes, le Département du Rhône, le Grand Lyon en 1996.

 

Cette charte d'objectif pour les espaces naturels et agricoles, volontairement synthétique, couvre 8 domaines d'intervention

 

   - connaitre pour mieux gérer 

   - favoriser le maintien de l'agriculture

   - préserver, gérer, restaurer le patrimoine existant

   - favoriser l'accueil du public - contrôler la fréquentation 

   - favoriser les actions à caractère pédagogique 

   - assurer une présence permanente sur le site

   - coordonner les intervention foncières pour maîtriser l'évolution du territoire

   - améliorer la maîtrise qualitative du développement urbain

Archives

Les ouvrages de Michel GARNIER

Carriers, carriéres, galeries souterraines, cabornes, murs en pierrres sèches, recherches sur le Mont d'Or lyonnais ....toutes les publications de Michel GARNIER sont disponibles ici en téléchargement

Conseil syndical

La prochaine réunion du conseil syndical se tiendra le mercredi 25 mars 2015  à 19 h dans la salle du conseil de la mairie de Limonest, siège du syndicat mixte des Monts d'Or.